RSS
RSS



 
Bienvenue sur le forum
Nous vous souhaitons la bienvenue sur The Golden City, en espérant que le forum vous plaira !
Google Chrome
le forum est optimisé sous Google Chrome
Publicités PRD et Bazzart
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en postant dans les publicités Bazzart et PRD !

Partagez | 

 Blue Williams (Matthew Daddario)


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

avatar

À SF depuis : 02/09/2017
Messages : 8 Dollars : 8




Blue Alexandre Williams
« quote »



NOM(S) Williams, un nom de famille que tu portes comme un héritage précieux, mais également comme un fardeaux de tous les jours. La seule et unique chose qui te raccroche désespérément aux tiens depuis bien trop longtemps loin de toi. PRÉNOM(S) Blue, prénom féminin que tes parents ont crus bon de te donner et qui pourtant, avec les années, est devenu ton héritage premier. Alexandre en nuance avec Alexandre le Grand selon ton père bien aimé, du moins, c’est pour cette raison que tu portes ce deuxième prénom. ÂGE Vingt-sept longues années écoulées, perdues dans une masse de personnes, de corps, d’âme et de vie. DATE ET LIEU DE NAISSANCE Londres, le 28 Novembre 1989 NATIONALITÉ C’est du sang Britannique qui coule dans tes veines et ce, de pars ton père. Un mélange subtile avec les origines grecques de ta mère. STATUT CIVIL En couple avec un prince, tu mélanges travail et sentiments, chose que tu es souvent incapable de différencier et qui te porte pas mal de préjudices. Officiellement célibataire, cette relation doit à tout prix rester secrète et ça, tu commences clairement à en avoir marre. ORIENTATION SEXUELLE Bisexuel, tu as rapidement compris que ton corps réagissait aussi bien à la présence des hommes et des femmes. Tu es de ceux qui ne prêtent pas attention au sexe, mais plus aux battements de ton cœur. MÉTIER Garde du corps d’un être princier, ta destinée n’a jamais été autre que de protéger le sang royal qui coule dans ses veines. Entraîné des ton adolescence, voilà plusieurs années que tu veilles sur lui, que tu le protèges comme le fait ton père avec la famille royal. CLASSE SOCIALE Aisée CARACTÈRE Froid - Attentif - Râleur - Possessif - Jaloux - Intelligent - Parano -Protecteur - Emmerdeur - Fidèle - Lunatique - Calme - Ironique - Blagueur - Provocateur - Fier - Têtu - Curieux


Tu as toujours cru en l’amour, le vrai, l’unique. Malgré tes airs froids, ton regard impénétrable, tu as toujours été du genre romantique et doux avec les personnes que tu aimes. La fidélité est une chose importante pour toi, la preuve en est, depuis que tu es avec Edward tu n’as jamais posé les yeux sur un autre…et pourtant, tu sens que ton amour faibli de jour en jour. • Tu vis avec Edward depuis votre arrivée à San Francisco dans un appartement deux chambres mais disons, qu’au final, une chambre suffirait amplement. • Tu as été entraîné dès l’âge de douze ans par ton père dans l’art du combat, du maniement des armes et ce, jusqu’à intégrer l’école spéciale qui forment les gardes du corps royaux. Ton père étant lui-même le garde du corps du roi, tu as toujours su que ta destinée serait tracée dans ce sens. Etant le meilleur de ta promotion, tu fus néanmoins attribué à Edward Windsor, le prince non héritier de la couronne Britannique et ce, alors que tu avais 23 ans. • Dans cette ville, on te connait sous les traits du meilleur ami de Edward et non pas comme son copain, ou encore, comme son garde du corps. Pour la dernière situation tu t’en fous royalement, néanmoins, le fait de devoir cacher votre relation te tue de plus en plus et déclenche pas mal de disputes, de cris et de reproches de ta part. • Tu es payé pour surveiller le prince, chose que tu fais parfaitement bien. Lui laissant une certaine liberté, tu n’es à ses côtés que lorsque celui-ci quitte l’université, le seul endroit où tu ne lui colle pas aux baskets. • En dehors de tes heures de travailles, tu aimes faire du sport, lire ou encore écrire. Tu penses depuis peu à acheter un chiot aussi, histoire de l’élever pour te tenir compagnie. • Tu possèdes plusieurs tatouages sur le corps qui ont une signification spéciale et connue de toi seul. • Malgré ton métier, tu restes un jeune homme qui aime s’amuser et boire un verre quand c’est possible. • D’un naturel froid et impassible, beaucoup penses que tu es quelqu’un d’associable, chose qui n’est pas vrai, il faut juste apprendre à te connaître.




painted ladies
Matthew Daddario
cNightblood


SF, tu l'aimes ou tu la quittes Pourquoi tu es ici ? Pour lui, simplement. Tu es là à cause de ce scandale, de cette photo qui, tu l’aurais pensé, aurait pu tout changer entre vous. Sauf que non, il a décidé de quitter Londres pour s’éloigner de son rôle princier et toi, étant son garde du corps, tu l’as suivi sous ordre de ses parents pour veiller sur lui, le protéger. Ils ne savent pas que, peut-importe, tu aurais foutu le camp avec l’être aimé. Alors, San Francisco, c’est un peu votre refuge, mais également cette chance d’enfin vivre votre histoire d’amour comme deux êtres normaux. Folie que de croire une telle chose…Il refuse d’assumer, d’exploiter votre liaison alors toi, tu sombres, tu commences à craquer à être épuiser. Peut-être que cette ville verra mourir votre histoire.

tell me something i don't know PSEUDO CA PRÉNOM C'est pas poli de demander son prénom à une dame --' ÂGE J'ai plus d'un quart de siècle    PAYS Belgique, le pays des frites    INVENTE/SCENARIO Inventé     OÙ AS TU CONNU LE FORUM? Par Edward,
on cherchais un forum et du coup, nous voilà   CRÉDITS Nightblood and Hunt DOUBLE COMPTE ? Non, je suis pas encore schizo

Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 02/09/2017
Messages : 8 Dollars : 8


I know a sad story

titre de l'histoire.
Vingt-cinq ans…Tu viens de fêter tes vingt-cinq ans et déjà, voilà deux ans que tu es aux services de Edward Windsor, le prince non héritier britannique. Actuellement en cours, tu attends sagement devant la porte du palais, immobile, calme. Tu attends, parce qu’au final, tu ne peux faire que ça. C’est ton rôle, c’est ton devoir, comme celui de ton père. Le regard dans le vide, tu te perds quelques secondes dans tes pensées avant qu’un bruit de pas ne finisse par retentir dans le couloir de l’aile Est du palais royal. Directement, tes sens se mettent en alerte et un corps masculin apparaît en face de toi, seul. James, le prince aîné de Edward, mais également ton compagnon de l’époque qui approche, un sourire carnassier sur les lèvres. Il est si différent de son cadet. Sûr de lui, aguicheur, charmeur et surtout sournois. « Encore en train d’attendre mon frère… » La jalousie fait vibrer ses cordes vocales et tu souris, observant à gauche et à droite si personne n’est dans les parages. Voyant ton geste, il ne peut s’empêcher de rire silencieusement. « Nous sommes seuls, pas de panique… » Voilà deux mois que tu as commencé à le fréquenter, à coucher avec. Comment ça s’est produit ? Tu n’en sais foutrement rien, tu sais juste que ça s’est fait. Se stoppant non loin de toi, il colle son corps au tien, se mordant la lèvre inférieure alors que tu souris simplement. « Tu ne devrais pas jouer à ça ici James, ton frère à bientôt fini sa leçon… » James, il n’apprécie pas que tu ais été attribué à son cadet, ayant déjà cherché à te muter à ses côtés. Pas de chance pour lui, ses parents avaient à chaque fois refusés, estimant que tu veillais bien sur ton prince et que l’héritier avait déjà assez de garde du corps comme ça. « J’aime jouer avec le feu, tu le sais ça non… » Ses doigts remontent le long de ton torse et tu frisonnes, ses lèvres se posant sur les tiennes. Tu lui rends son baiser, te collant davantage à lui avant de te reculer. Tu l’aimes ? Non, pas vraiment…Enfin, tu éprouves de l’affection pour lui, certes, mais tu sais que ce n’est pas le grand amour dont tu as toujours rêvé. Puis, il est évident que jamais quelque chose de concret se passera entre vous. Reculant d’un pas, il t’observe en fronçant les sourcils. Il déteste que tu l’évites, que tu te recules, pensant sûrement que tous lui est permis, que tu lui appartiens. « James…pas ici, c’est trop risqué. » Il grogne froidement, tu vois bien qu’il est vexé. Souvent, il a des airs de gosse de riche, ou encore, d’enfant gâté, ça t’énerve mais tu ne le montre pas spécialement. « Ouai, t’as peur que mon frangin nous tombe dessus hein…et bien soit ! Sois dans ta chambre à onze heure trente, au moins là nous serons seuls. » Et il s’en va, te laissant seul avant même que tu ne puisses refuser son invitation.

•••••

Il fait les cent pas dans sa chambre et toi, tu es là, immobile, les bras croisés contre ta poitrine. Voilà deux mois maintenant que tu sais ce qui se trame, que tu sais que tu es malheureusement tombé amoureux de Edward…mais tu te tais. Oui, tu te tais parce que tu sais que c’est impossible, que tu es avec son frère, que Edward n’est pas intéressé. Et pourtant, là, sa réaction semble te prouver le contraire. Effectivement, le prince t’avait surpris en pleine discussion avec une fille, qui en soit n’est que ta cousine, mais ça, le prince n’en sait absolument rien. S’arrêtant devant toi, il se remet à crier comme un enfant en pleine crise de nerfs. « T’es censé me protéger moi, pas n’importe quelle fille à ce que je sache Williams ! Puis c’est qui cette fille ? Tu te la tape c’est ça ! » Tu fronces les sourcils, te redressant brusquement. « Sérieusement ? Tu es vraiment en train de me faire une leçon de morale ? Pour ton information je me tape qui je veux, mais heureusement pour toi, cette fille est ma cousine ! » Tu dis ça sèchement, avec une certaine violence. Vos regards se croisent, se perdent l’un dans l’autre et sans vraiment réfléchir plus que de raison, tu t’approches furieusement de lui. Ta main se plaque dans sa nuque, ton corps se colle au sien et tu l’embrasses. Merde ! Si il te repousse tu seras fixé…sauf que…non. Tu sens ses lèvres glisser sur les tiennent, répondant à ton baiser alors que sa main glisse dans tes cheveux. Tu soupires, ton cœur bondissant dans ta poitrine. Vos lèvres se séparent et tu le regarde de nouveau, tes doigts caressant doucement sa joue. « Je pensais…je pensais que tu allais me repousser… » Murmure léger, tel un secret inavouable, il répondit simplement. « J’en ai jamais eu envie. »

•••••

« Edward, ce n’est pas la fin du monde…Oui ils nous ont pris en photo, et alors ? Ca fait plusieurs mois qu’on est ensemble…c’est pas comme si cette histoire était anodine. » Tu observes ton petit ami avec attention alors qu’il fait les cent pas dans sa chambre. Vous êtes seuls, néanmoins, tu gardes une certaine distance avec ton prince. Voilà sept mois que vous êtes ensemble, sept mois où ton cœur ne bat que pour lui. Tu avais quitté James, lui annonçant que tu étais amoureux d’un autre et, inutile de dire que la prince héritier l’avait mal pris. Mais tant pis, tu n’aimes pas jouer sur deux tableaux, tu n’es pas infidèle et ton cœur n’appartient désormais qu’à Edward. « Tu ne comprends pas, on peut pas nous surprendre, ils ne comprendraient pas…On est pas censés être ensemble ! » Tu te crispes furieusement, poussant un soupire lasser. Tu en as marre des secrets, des mensonges. Tu en as marre de te cacher, de paniquer dès qu’un photographe est dans les parages. Il a fallu d’une soirée pour son 25 ème anniversaire pour tous basculer. Une photo prise où personne ne voit ton visage, mais où le prince est clairement visible…Passant une main dans ta nuque, tu approches de ton petit ami, glissant tes mains sur ses hanches. « D’accord…on fait quoi alors ? » Il t’observe avec une certaine inquiétude, finissant par lâcher par dépits. « On part… » Tu secoues doucement la tête de haut en bas. « Si c’est vraiment ce que tu veux… ». Il a fallu qu’une seule photo compromettante de vous soit divulguée pour que votre départ soit annoncée, c’est pour cette raison que tu te retrouvas à San Francisco, cette ville où tu pensais que tout serait différent.

•••••

Voilà plusieurs mois que tu es dans cette ville, et pourtant, rien à changer. Couché dans le canapé, tu zappes le programme télévision en attendant que Edward sorte de la salle de bain. Ici, tu n’es pas officiellement son garde du corps, encore moins son petit ami…tu es juste son meilleur ami trop collant qui lui colle au cul…c’est pire. Et plus le temps passe, plus tu es fatigué, plus tu en as marre de cette « couverture » imposée. Pourtant, tu l’aimes. Oui, tu l’aimes encore mais cette situation, elle te bouffe, elle te tue et ton cœur, il s’étouffe sous l’amertume. La porte s’ouvre et tu entends des bruits de pas venir vers toi, le corps de ton prince te rejoignant dans le canapé. « Tu regardes quoi… » Au ton de sa voix, tu sais déjà ce qu’il a en tête. D’ailleurs, ses lèvres glissent dans ton cou et tu fermes doucement les paupières, essayant de profiter, de ne pas te braquer. Pourtant, tu n’en as pas envie. Oui, c’est immonde à dire, mais tu n’as pas envie de lui. « Un film…mh, Ed…pas ce soir, je suis claqué… » Tu le repousse légèrement, détournant la tête pour que ses lèvres se décollent de ta peau. Pas que tu n’aimes pas faire l’amour avec lui, que du contraire, mais la rancœur de ta position prend de plus en plus de place dans votre couple. « Blue…On…on a plus rien fait depuis…enfin, t’as pas envie ? » Tu soupires, te redressant en position assise en passant une main dans tes cheveux. De plus en plus tu dors dans ta chambre, de plus en plus tu le repousses dès qu’il a envie de toi… « Oh tu sais, je pense que je prends mon rôle de « meilleur ami » trop à cœur. » Tu ricanes sournoisement te levant, te dirigeant vers la chambre. « Blue, sérieusement ? Attends, tu dors encore dans ta chambre ? » Haussant les épaules, tu ouvres la porte de ta chambre. « Ouai, je te l’ai dit, je suis claqué. Bonne nuit mon prince. » Tu fais une révérence exagérée, provocateur, furieux. L’amour, tu ne l’avais pas imaginé de la sorte…pas dans l’ombre, là où vous auriez pu être en pleine lumière. Pénétrant dans ta chambre, tu te couches, ne réussissant pas à trouver le sommeil. C’est trois heures plus tard que ta porte s’ouvre et se referme, qu’un corps glisse sous tes draps et que tu te tournes pour enrouler tes bras autour de ton petit ami. « Je t’aime. » Murmura-t-il, la gorge sûrement serrée… « Je sais… » C’est tout ce que tu réussis à répondre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 23/08/2017
Messages : 185 Dollars : 112


bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 23/08/2017
Messages : 43 Dollars : 51


@Blue Williams Bienvenue parmi nous Le pseudo + l'avatar =
Bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 27/08/2017
Messages : 131 Dollars : 126


j'ai le droit de déjà shipper le couple ?
j'ai trop hâte de vous voir à l'oeuvre en rp, et bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 27/08/2017
Messages : 65 Dollars : 38


Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 02/09/2017
Messages : 8 Dollars : 8


Merci à vous ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 28/08/2017
Messages : 106 Dollars : 140


Bienvenue parmi nous ! J'aime beaucoup la future relation de votre couple, hâte de vous voir en rp' héhé. Courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 23/08/2017
Messages : 127 Dollars : 50


Matt Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 Blue Williams (Matthew Daddario)
Aller à la page : 1, 2  Suivant





» Matthew Daddario avatars 200x320 pixels» snapchat de matthew daddario + maTrio» (M) MATTHEW DADDARIO ➤ only a smile to wait for her, to want to gain her» (M/LIBRE) MATTHEW DADDARIO (négociable)» (M) MATTHEW DADDARIO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum