RSS
RSS



 
Bienvenue sur le forum
Nous vous souhaitons la bienvenue sur The Golden City, en espérant que le forum vous plaira !
Google Chrome
le forum est optimisé sous Google Chrome
Publicités PRD et Bazzart
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en postant dans les publicités Bazzart et PRD !

Partagez | 

 seth browning (chris wood)


Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

avatar

À SF depuis : 29/08/2017
Messages : 20 Dollars : 86


« seth browning (chris wood) »
(Mar 29 Aoû - 1:18)


Seth Charles Browning
« les jours passent mais ça ne compte pas... »



NOM(S) Browning, un nom parmi tant d'autres, celui d'un basketteur professionnel qui a arrêté sa carrière bien trop tôt après une grave blessure, celui de nombreux espoirs sur les épaules de ses enfants devenus adultes.  PRÉNOM(S) Seth, un prénom un peu difficile à porter, il l'a toujours vécu comme un poison, mais il lui aura au moins permis de se forger et d'être insensible aux remarques. Charles, c'est le prénom de son grand-père, une tradition. ÂGE 27 ans, l'âge de la maturité, l'âge où la vie devrait être smple et toute tracée, où les grands axes de l'avenir sont établis... Pourtant tout vient de partir en vrille et son équilibre n'existe plus. DATE ET LIEU DE NAISSANCE le 22 juillet 1990, à San Francisco. NATIONALITÉ américain, avec des origines françaises du côté de ses grands-parents maternels. STATUT CIVIL célibataire, malheureusement. Après une relation de quatre ans et des projets à long terme, elle l'a plaquée, finalement tombée sous le charme d'un autre alors qu'elle étudiait à New-York. Ils se pensaient intouchables, invulnérables à la distance mais ils ont échoué, et le coeur de Seth s'est éteint. ORIENTATION SEXUELLE hétéro, il n'avait d'yeux que pour elle, et puis maintenant, il n'a d'yeux pour personne, simplement le plaisir d'oublier sa solitude dans les bras d'un corps féminin. MÉTIER agent immobilier, il suit les traces de son frère, reconnu dans le milieu, non sans mal.  CLASSE SOCIALE Moyen, son père aspirait à une longue et belle carrière dans le basket mais la suite s'est avérée plus tragique, du coup il est devenu prof, sa mère est vendeuse. Certes, il a grandi dans une somptueuse villa, mais aujourd'hui, il a son appartement et se débrouille seul.  CARACTÈRE Seth est un garçon gentil, parfois trop. Attentif aux autres, il est quelqu'un sur qui l'on peut compter, celui que l'on appelle lorsqu'on a besoin d'un service, le bon pote. Il est drôle, un brin cynique parfois mais les gens l'apprécient tout naturellement. Toutefois, il peut être un peu lunatique, et il est colérique. Ca ne dure pas longtemps mais c'est à savoir. C'est aussi un garçon tête en l'air, il est rêveur et ça peut agacer les impatients.


♦ Seth faisait du baseball et était plutôt doué, mais son genou n'a pas supporté les efforts répétés, un peu comme son paternel à l'époque. ♦ Il a rencontré sa copine sur les bancs de l'université alors qu'il étudiait le français. ♦ Il a arrêté ses études et a trouvé un poste de guide touristique. ♦ Finalement, devant la réussite et le train de vie de son frère aîné, il a accepté de rentrer dans son agence immobilière et il y a débuté il y a 9 mois. ♦ Les débuts sont délicats, son frère attend beaucoup de lui et porter le nom de Browning lui met une pression supplémentaire. Il essaye de ne pas se laisser abattre par l'enjeu mais parfois il se demande s'il en est capable. ♦ C'est un mordu de travail et il ne compte pas ses heures au boulot , toutefois, il est très brouillon et a tendance à brasser un peu d'air. ♦ Sa copine, avec qui il était depuis cinq ans, l'a larguée pour une relation plus pratique à New-York, et il le vit particulièrement mal. ♦ Ses potes font en sorte de lui changer les idées et à le sortir, du coup, il enchaîne les soirées et les cernes s'approfondissent.




painted ladies
chris wood
.nephilim


SF, tu l'aimes ou tu la quittes Seth a toujours vécu à San Francisco, et même lorsque sa petite amie a quitté la Californie pour les bancs de New-York, il n'a pas pu se résoudre à la suivre. Sa vie est ici, ses amis, sa famille, et puis il a ce boulot pour lequel on compte sur lui, il ne peut et ne veut pas décevoir son frère qui l'a embauché. De plus, il y a tous ses souvenirs, son premier rencard avec elle assis au bord du Golden Gate, les après-midi à traverser la ville en cable car, les glaces de dingue du port, les suées qu'il s'est tapé dans les collines de la ville. San Francisco c'est sa maison, et il n'a pas l'intention de la quitter.

tell me something i don't know PSEUDO stitch. PRÉNOM mathilde. ÂGE 27. PAYS france pardi. INVENTE/SCENARIO inventé  OÙ AS TU CONNU LE FORUM? bazzart mon amour CRÉDITS tumblr ce héros, .nephilim cette fée. DOUBLE COMPTE ? nope, je m'auto-suffis.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 29/08/2017
Messages : 20 Dollars : 86


I know a sad story

We're just two ghosts standing in the place of you and me
"Seth, regarde comme ton frère il est fort !" Le petit brun jeta un œil sur son aîné, puis haussa les épaules en regardant son camarade de classe. C'était habituel, il était toujours l'autre, celui dont les empruntes ne couvraient pas les traces de son frère, celui qui n'était pas à la hauteur... Il faisait avec, c'était devenu banal, il y était même presque insensible finalement. Son frangin était plus âgé de quelques années, sportif, brillant, le mec parfait que tout le monde adorait. Alors forcément, quand Seth arrivait quelque part, on lui demandait s'ils étaient de la même famille, lui avec son sourire timide, ses bêtises et son côté rêveur. Leur nom était bien la seule jeune qui les réunissait, mais pourtant, ça n'empêchait pas le petit d'admirer le grand, malgré l'ombre qu'il faisait planer au-dessus de sa tête en permanence.

"Allez Browning !!!!" Pour une fois, la foule n'avait d'yeux que pour lui. C'était le dernier lancée et la victoire reposait sur ses épaules. Généralement, on scandait plutôt le nom de son frère, mais il avait quitté la fac l'année passée, alors il était le dernier des mohicans. Pas des plus brillants, du moins pas des plus populaires, il était toutefois le bon gars que toute l'équipe adorait, le mec qui ne disait jamais non à une bonne bière, le gars cool qui ne se prenait pas la tête, le pote sympa. Dans les gradins, elle était là, ses cheveux blonds chevauchant le vent, elle l'encourageait, les yeux rivés sur lui pour la toute première fois. Lui l'avait remarquée, assise sur les marches avec son bouquin, ou bien dans le hall avec ses amies, il connaissait son prénom... Ce soir, elle était là pour le supporter, ce mec qu'elle ne connaissait pas et qui n'avait d'yeux que pour elle, alors sa présence lui donna la hargne, un sentiment qu'il n'avait pas vraiment connu jusqu'à présent. Serrant la batte encore un peu plus fort, pris d'un élan de niac inespérée, il envoya la balle aussi loin que possible et se mit à courir, à courir aussi vite que possible, balayant la poussière des plots l'un après l'autre. Et puis tout s'arrêta, une douleur vive le déchira de l'intérieur, les larmes glissèrent le long de ses joues recouvertes de terre. Rupture des ligaments, des mois et des mois d'arrêt, la fin de sa saison, et la fin de sa carrière tout court. Un triste échec, encore.

"Bébé, je ne pourrai pas être là pour ton anniversaire, j'ai un mariage à New-York..." Seth resta sans voix... Ils avaient planifié sa soirée d'anniversaire depuis des semaines, et la vivre sans elle n'avait aucun sens. Il était déçu, mais tentait de le cacher derrière un masque de gentillesse qui la laissait perplexe. "Je comprends..." Murmura-t-il, conscient qu'elle ne pouvait refuser un mariage pour une fête qu'ils auraient l'occasion de fêter à nouveau l'année suivante. "Ca ne te dérange pas que je ne sois pas là alors ?" Elle était presque vexée qu'il ne montre pas plus de tristesse que cela. Il fronça les sourcils, conscient de ce qui était en train de se produire. "C'est toi qui me dis que tu me plantes et t'attends de moi que je m'excuse ?" Il était étonné, son ton était doux, mais le message était clair. Il ne s'énervait que rarement, mais avait le don pour faire savoir ce qu'il pensait tout en douceur, d'une petite phrase bien placée, ou sur le ton du sarcasme. Elle faisait la gueule, partie faire sa valise comme une furie. "Bae, tu sais bien que je t'aime et que cette soirée ne sera pas la même sans toi..." C'était plus fort que lui, il ne supportait pas de la voir fâchée, et pire encore, de la laisser partir en étant en froid. Comme d'habitude, il n'avait pas su garder la tête haute, et rester fier. Il avait rebroussé chemin et comme toujours, il s'était montré faible, trop gentil, trop amoureux peut-être.

Les aller-retours à New-York étaient de plus en plus fréquents, son père était malade et Seth ne pouvait s'opposer à la laisser aller profiter de ses derniers instants avec son papa. Toutefois, les messages se faisaient de plus en espacés, les appels restaient en absence, et puis leurs conversations de deux heures chaque soir avant de dormir se transformaient en quelques secondes de malaise. Ca n'allait plus, mais le brun se taisait. Il se terrait dans le silence pour ne pas l'accabler encore plus, il préférait prendre sur lui, quitte à souffrir de cette situation difficile plutôt que d'en rajouter plus à son chagrin. Au travail, il était le nouvel arrivant, celui qui était arrivé grâce au piston de son frère, mais personne ne lui en tenait rigueur parce qu'il était sympa, plus que son aîné finalement. Le grand des Browning faisait peur, il avait hérité de la place de responsable d'agence, il en imposait physiquement, et puis c'était un dominant, il rentrait dans le tas quitte à tout exploser sur son passage. Seth était plus effacé, il est arrivé sur la pointe des pieds mais très vite, on lui a fait une place. Sa gentillesse séduit tout le monde, il est le petit frère rêvé, le garçon bien élevé qu'on aime avoir auprès de soi. Au fil du temps, son moral commençait à influer sur son efficacité au travail, son frère ne lui laissait rien passer, et la situation devint critique. Poussés par ses amis, il prit un billet d'avion pour surprendre sa moitié dans la Grosse Pomme et tenter de sauver leur histoire, cet amour improbable né il y a cinq ans devant la bibliothèque universitaire. Cinq années de rêve éveillé, cinq années d'une relation passionnelle, cinq années d'un amour inaltérable. Cinq années réduites à néant quand il la vit sortir de chez ses parents, son père bien en forme sur le pallier, main dans la main avec un autre garçon. Il resta là, figé, laissant échapper son bouquet sur le béton, et son sourire s'effaça. Elle l'aperçut, sur le côté, et marqua une seconde d'hésitation. Son sourire à elle aussi avait disparu, elle le fixait. Puis l'autre homme lui fit un signe, et elle s'en alla, sans la moindre explication, sans le moindre mot. Cinq ans, envolé en un clin d'œil.

"C'est qui lui là-bas ?" La nouvelle interrogea sa collègue en toute discrétion, pointant du doigt le brun, concentré sur son ordinateur. "Seth ? Ha celui-là, c'est une perle." Elle adorait Seth, ses blagues, sa douceur, son bonté... Son côté boulet mais l'intelligence qu'il pouvait avoir dans les situations compliquées, sa capacité de se remettre en question et son acharnement à ne pas abandonner. La nouvelle arrivante le fixa quelques instants, physiquement, c'était son style, et il avait l'air d'être un mec bien d'après ce qu'elle avait pu entendre ici et là. Les jours passaient, et ces deux-là avaient discuté un petit peu, doucement, puis sûrement. Au bout de quelques semaines, Seth aborda un peu plus sa vie privée, lui qui n'est pas du style à se livrer facilement. Il lui raconta qu'elle l'avait abandonnée, sans réelles explications, mais qu'il n'arrivait pas à passer au dessus pour le moment. Elle pouvait lire la détresse dans ses yeux autant que la tristesse qu'il décrivait. Elle, sortait d'une relation compliquée aussi, destructrice, elle avait tout abandonné pour repartir à zéro, et quelque part, chacun dans leur solitude respective, ils se trouvaient des points communs. Il lui permit de réaliser qu'il existait encore des hommes bien et respectueux, il trouvait du soutien là où il ne l'attendait pas. Elle l'encourageait, le poussait vers le haut, et bizarrement, ensemble au travail, ils étaient plus forts. C'était simple, c'était pur, c'était le début des emmerdes.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 26/08/2017
Messages : 49 Dollars : 84


Browning, ça me fait penser à brownie, du coup on peut te manger ? ( )
sinon, ton choix d'avatar et les descriptions dans ton profil
bienvenu ici mon mignon
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 29/08/2017
Messages : 20 Dollars : 86


@Lexie Weiss C'est parce que mon ventre gargouille, ça a dû avoir son importance au moment de choisir mon pseudo

Que dire d'Emma... Merci beaucoup, j'espère que mon petit Seth va vous plaire. (moi je l'aime déjà d'amour. )
Revenir en haut Aller en bas

her spirit is wild, her soul is free.
avatar

her spirit is wild, her soul is free.
À SF depuis : 20/12/2016
Messages : 1189 Dollars : 365


bienvenue parmi nous.
si tu as des questions, n'hésite pas à nous contacter.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 23/08/2017
Messages : 105 Dollars : 114


Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

avatar

À SF depuis : 26/08/2017
Messages : 27 Dollars : 24


Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas

modératrice
avatar

modératrice
À SF depuis : 07/08/2017
Messages : 127 Dollars : 120


Bienvenue sur le foruuuuuuuum bon courage pour la rédaction de ta fiche ! Hésite pas si tu as la moindre question, on est là pour y répondre I love you



So happy I could die That's me in the corner, that's me in the spotlight losing my religion trying to keep up with you and I don't know if I can do it. Oh no I've said too much, I haven't said enough.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 seth browning (chris wood)
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant





» [M] Chris Wood, Ryan Cooper, Jack Falahee, Landon Liboiron ┼ 3 liens préexistants « De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas »» [M] Dylan O'Brien ⊰ Dear little brother» (M) CHRIS WOOD ⊿ my worst nightmare» (m/pris) CHRIS WOOD» (m) chris wood / frère jumeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum