RSS
RSS



 
Bienvenue sur le forum
Nous vous souhaitons la bienvenue sur The Golden City, en espérant que le forum vous plaira !
Google Chrome
le forum est optimisé sous Google Chrome
Publicités PRD et Bazzart
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en postant dans les publicités Bazzart et PRD !

Partagez | 

 alva || psychotically jealous


Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

the less you care, the happier you'll be
avatar

the less you care, the happier you'll be
À SF depuis : 07/08/2017
Messages : 184 Dollars : 221


Encore une nana que tu ramènerais chez toi ce soir. On ne peut pas dire que t'es très compliquée. Enfin, peut être sur le physique malgré tout. Tu ne cherchais pas quelqu'un avec qui te marier alors si il ou elle n'a pas de conversation, tu t'en fous. Juste le plaisir comptait. Alors tu te retrouves en bas de ton immeuble avec cette rouquine accrochée à ton bras. Dans l'ascenseur, tu sens ses lèvres se poser  dans ton cou. L'euphorie provoquée par l'alcool te gagne petit à petit. Tu rigoles lorsque sa langue te chatouille doucement. Tu donnes l'impression d'être une adolescente face à ses premiers émois. Mais ça fait du bien parfois de ne plus se connecter à la réalité. Tu glousses et poses tes mains sur ses hanches, tu la colles à toi alors que le bip de l'ascenseur retentit. Ta bouche a regagné la sienne alors qu'à tâtons tu la guides jusqu'à la porte de ton appartement. Tu te cognes dans les murs, contre les portes des voisins, mais tu t'en fiches. Tu glisses ta main dans ta poche et en sors tes clés. Sans quitter ses lèvres, tu déverrouilles la serrure et vous engouffre dans l'appartement. Tu la plaques contre la porte sans plus de ménagement. Vous saviez pourquoi vous étiez là toutes les deux alors tu n'allais pas lui proposer à boire ou autre chose. Tu t'en foutais et elle aussi. Tu dégrafais les boutons de sa chemise, laissant à ta portée sa poitrine qui ne demandait qu'une chose, que tu t'en occupes. Tu la guidais jusqu'au canapé, sur lequel elle prit le dessus. Toi assise, elle à califourchon sur toi. Tu souris avant de te pencher en avant et de passer ta langue sur son téton à travers le tissu. Une chose était certaine, tu n'allais pas passer ta nuit seule. Sauf, qu'au moment où tu passais tes mains dans son dos pour lui ôter son soutien gorge, tu entendis à nouveau le bruit de ta serrure. Et là, ce n'était pas toi qui entrait. Tu te penchais sur le côté, le canapé faisant face à la porte, pour apercevoir une tête blonde entrer dans ton appartement. " Alva ? "
Revenir en haut Aller en bas

modératrice
avatar

modératrice
À SF depuis : 07/08/2017
Messages : 127 Dollars : 120


psychotically jealous
Alva & Leo
Ce soir, tu devais passer la soirée avec Léo. Leo ce n'est pas n'importe qui à tes yeux. Elle est tout pour toi, ta meilleure amie, ta voisine, ta confidente, et même un peu plus lorsque vous décidez de passer la nuit dans les mêmes draps. Cette soirée, vous l'aviez organisé depuis quelques jours déjà et ça te faisait plaisir de passe la soirée avec elle. Tu devais la rejoindre dans la soirée. En voyant l'heure sur ta montre, tu n'allais pas trop tarder à quitter ton appartement pour rejoindre le sien qui se trouvait juste en face du tien. T'enfilais juste un gilet, mais tu entendais du bruit dans le couloir, tu fronçais les sourcils tout en retirant tes cheveux qui s'étaient pris dans ton gilet. Tu t'approchais alors de ta porte d'entrée jetant un coup d'œil dans l'œilleton pour tenter de voir qui ça pouvait bien être. Tu serrais alors les dents en voyant ces deux femmes, surtout en constatant que c'était leo et qu'elle n'était pas seule. Tu sentais la rage, la colère et la jalousie monter en toi. La garce, elle t'avait complètement zappé. Tu te mettais dos à ta porte réfléchissant deux minutes, un léger rictus venant se dessiner sur le coin de tes lèvres, t'allais pas laisser passer ça aussi facilement, oh que non. Tu retournais dans ton salon avant de chercher le double des clefs de chez ta voisine, ouais, tu les avais et elle, elle avait le double des tiennes. Tu sortais alors de ton appartement, le fermant à clef avant de te diriger vers celui de Leo. Tu inserais les clefs, tu t'attendais forcément à les voir à moitié à poil ces deux-là, mais pas pour longtemps. Tu faisais du bruit, tu claquais la porte. Pour lui faire comprendre que quelqu'un venait d'entrer, pas n'importe qui. C'était toi. Tu avançais alors vers le salon, le canapé juste en face de toi, cette fille à califourchon sur elle. Tu croisais les bras devant ta poitrine en les regardant, ne bougeant pas d'un poil. Tu ne t'excusais même pas de les interrompre, oh non. « Leo. Surprise de me voir à ce que je vois ? » Lui répondais-tu sur un ton glacial. Tu tournais ton, regard, un regard méchant vers cette fille. « Apparemment tu avais oublié qu'on devait passer la soirée ensemble, tu avais mieux à faire à ce que j'vois. »



So happy I could die That's me in the corner, that's me in the spotlight losing my religion trying to keep up with you and I don't know if I can do it. Oh no I've said too much, I haven't said enough.
Revenir en haut Aller en bas

the less you care, the happier you'll be
avatar

the less you care, the happier you'll be
À SF depuis : 07/08/2017
Messages : 184 Dollars : 221


T'es pas du genre à te préoccuper du monde qui t'entoure toi. On peut se dire parfois que t'es un peu égoïste d'ailleurs parce que du moment que tu sois bien au final, tout te va. Parfois ça t'arrive de penser aux autres mais ce n'est pas tout le temps. Pourtant, normalement tu penses à Alva, parce que Alva elle est différente. Mais ce soir, tu l'avais visiblement oubliée. Et tu savais que tu allais le payer. Déjà rien qu'en la voyant débarquer dans ton appartement, tu avais eu une vague idée de ce que tu allais te prendre en pleine tête. La rouquine installée à califourchon sur toi, ne comprit pas tout de suite lorsque tu laissais échapper le prénom de la blonde. Elle cherchait à apercevoir une réponse sur ton visage mais toi, tu étais bien trop concentrée à observer ta meilleure amie. T'aurais pu être honteuse ou quoique ce soit d'autre mais non, tu lui souris. La rousse se tourna sur tes cuisses lorsqu'Alva prit la parole. " Surprise oui et non. " La rousse par contre, elle elle l'était, surprise. Elle se leva prestement comme si tu étais une femme mariée prise en faute, elle étant ta maîtresse. Il n'en était rien de tout ça bien sur mais la situation pouvait le laisser penser. Ton regard fixé dans celui d'Alva, tu ne compris pas tout de suite que ton invité prenait la poudre d'escampette. " Bon bah bonne soirée. " Tu laisse glisser tes yeux vers elle et cligne tes paupières comme pour revenir à la réalité. " Euh oui bonne soirée Jessie. " Elle te reprit cependant. " Debby. " Mais t'as pas le temps de t'excuser ou autre, que la porte claque derrière elle. T'as l'impression de flotter dans un nuage épais. Tu comprends pas trop ce qu'il se passe, ça semble un peu irréel. " Pardon. " Ce simple mot pour t'excuser face à la blonde. Tu te lèves et t'approches d'elle, un petit sourire posé sur les lèvres. " Tu me pardonnes ? " Tu sais qu'Alva ne te fera pas la gueule longtemps mais ça risque d'être compliqué pour ce soir d'avoir un sourire. Postée en face d'elle, tu poses tes mains sur ses hanches, attendant de savoir ce qu'elle déciderait.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 alva || psychotically jealous





» Be Jealous» [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos» La chanson qui vous rend triste» (02) BLYTHE - you can be the moon and still be jealous of the stars.» (aurel) i'm sorry that people are so jealous of me.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum